• Regrets

     

    Je ne peux qu’être profondément ému par les monuments religieux anciens ridés et décharnés dont il ne reste parfois que quelques pierres qui s’agrippent encore à la lumière du temps !

     

    Je ne peux qu’être touché par la ferveur que témoignent certains personnages qui vivaient à l’époque où les pierres élevaient jusqu’au ciel le signe de la croix !

     

    En ce temps là les religieux vivaient encore près de la nature qu’ils apprenaient à connaître, à comprendre et écouter comme s’il s’agissait de la voix du Bon Dieu !

     

    Ils savaient qu’il ne pouvait y avoir de plantes sans Dieu ni de Dieu sans plantes  mais ils forgeaient peu à peu leur science et leur conviction par l’expérience !

     

    Aujourd’hui je tiens à mon tour avec ferveur mais amertume des propos dont je me serai bien passé !

     

    Mais je ne suis pas dans les temps anciens ! Tout au plus je ne fais que ce que laissent apparaître les pierres des chapelles et des calvaires en ruines qui vivent dans l’oubli et le poids des regrets !

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :