• Le passé poubelle humaine !

     

    Un texte de Jean Giono (1895-1970) d'une grande sensibilité et d'une criante actualité.  Il est évident que nous changeons d'époque. Il faut faire notre bilan. Nous avons un héritage, laissé par la Nature et par nos ancêtres. Des paysages ont été des états d'âme et peuvent encore l'être pour nous-mêmes et ceux qui viendront après nous, une histoire est inscrite dans les pièces des monuments ; le passé ne peut être entièrement aboli sans assécher de façon inhumaine tout avenir. Les choses se transforment sous nos yeux avec une extraordinaire vitesse. Et on ne peut pas toujours prétendre que cette transformation soit un progrès. Nos « belles » créations se comptent sur les doigts de la main, nos « destructions » sont innombrables. Telle prairie, telles forêt, telle colline, sont la proie des bulldozers et autres engins ; on a planifié, on rectifie, on utilise ; mais on utilise toujours dans le sens matériel qui est forcément le plus bas... Le mot « fonctionnel » a fait plus de mal qu'Attila, c'est vraiment après son passage que l'herbe ne repousse plus... La bêtise et l'absence de goût ne sont pas les seuls ennemis des beaux paysages, il y a aussi ce qu'il est convenu d'adorer sous le mot général de science. Il suffit de quelques pylônes « judicieusement » placés pour détruire toute beauté, qu'elle soit subtile ou plantureuse... Eh bien non, ce n'est pas le progrès ! Il n'est pas vrai que quoi que ce soit puisse progresser en allant de beauté en laideur. Il n'est pas vrai que nous n'ayons besoin que d'acier bien trempé, d'automobiles, de tracteurs, de frigidaires, d'éclairage électrique, de confort scientifique. Je sais que tous ces robots facilitent la vie, je m'en sers moi-même abondamment comme tout le monde. Mais l'homme a besoin de confort spirituel. La beauté est la charpente de son âme. Sans elle – demain – il se suicidera dans les palais de sa vie automatique. Jean GIONO de l'Académie Goncourt

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :